Le papier

le

En bas, derrière la vitre, avec tous les livres trop grands. La jaquette de papier, magnifique, avec sa fenêtre ouverte sur un collecteur chinois de vieux papiers.

J’ouvre page 129.

Le filigrane.
Le mot ne sert pas que pour le papier ; venant de filum, le fil, et de granum, le grain, il désigna d’abord un travail de l’orfèvrerie pour lequel la langue anglaise a gardé le joli filigree. On trouve aussi des filigranes en broderie, en verrerie et en armurerie. Celui du papier apparut comme un premier dessin de bébé : une croix avec des ronds. C’était en 1282. Les papiers arabes et andalous portaient bien, avant cela, une trace en zig-zag qui demeure inexpliquée, mais ce n’était pas à proprement parler un filigrane : c’est à dire ce léger vide dans la couche de fibre qu’occasionne la présence d’un profil en fil de cuivre ou d’argent tordu avec les doigts, cousu sur la forme. Cette marque d’eau, inventée par les papetiers italiens, fut un temps leur spécialité, en même temps que d’autres innovations qui leur permirent de conquérir le monde. Jusqu’au XVIIIe siècle, le filigrane peut présenter des dessins de plus en plus complexes, il demeure toutefois formé de simples traits, et apparaît toujours en lignes sombres dans la transparence de la feuille blanche, parce qu’il est un objet fixé sur les vergeures. Mais grâce à la forme véline, il subit un changement radical : on peut gaufrer à même le tamis, non seulement des traits, mais aussi des surfaces, en l’embossant au moyen d’un relief en bois. Cela pouvant se faire d’un côté ou de l’autre de la forme, le résultat apparaîtra en clair (moins de pâte) ou en sombre (davantage de pâte).

bar-1883

Le papier. 2000 ans d’histoire et de savoir faire. Lucien X. Polastron.
Imprimerie Nationale Éditions. 1999.
Présentation sur le site de l’auteur

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. dessein dit :

    le journal de m Polastron( voir site de l’auteur ) à la date du 18 mars 2017 ! finement (dia) critique…

    J'aime

    1. ecridom dit :

      J’étais sûre d’appâter au moins un graveur fou avec cette belle esche du hasard…

      J'aime

  2. dessein dit :

    ainsi les graves âmes sont !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s