Guillaume le Maréchal

le

Dans le rayon histoire de la bibliothèque, moyen-âge.

J’ouvre page 87:

Ce jour-là, la vraie vie commence, et chaque chevalier s’en souvient comme du plus beau de son existence. Dans la biographie de l’héritier des comtes de Guînes, qui fut insérée dans une chronique généalogique une trentaine d’années avant que ne fût écrite l’histoire de Guillaume le Maréchal, la date de l’adoubement est le seul repère chronologique précis. Or, à l’égard de son propre adoubement, le comte Maréchal partageait cette révérence. Plus pieux que le biographe ne le laisse croire, il conservait le sentiment d’avoir été, par cette liturgie, pénétré pour le reste de ses jours de la grâce divine. En 1189, à ses amis qui craignaient pour sa vie, à tout le moins pour sa fortune à un moment décisif, il aurait dit:  » Dieu, qu’il en soit remercié, m’a, depuis que je suis chevalier, fait si grand bien au fil des jours ; mon courage s’appuie sur la certitude qu’il continuera. » Dans son esprit, la chevalerie, source de grâce, était bien ce que les théologiens définissaient comme un sacrement. Alors? Pourquoi une telle discrétion quant à la solennité même ? La meilleure hypothèse à mon sens est celle-ci : pour ce cadet, on ne se mit pas en frais. Il devint chevalier dans une fournée générale, comme c’était l’habitude dans les grandes maisons, mais non pas au premier rang : dans le tout-venant, au cours d’une cérémonie de routine.

bar-2213.jpg

Guillaume le Maréchal ou le meilleur chevalier du monde. Georges Duby.
Editions Fayard. Les inconnus de l’histoire. 1984.
Chez l’éditeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s