Annales. (XIII – XVI)

le

Langues anciennes et leurs dictionnaires, en haut à droite (bibliothèque).

J’ouvre page 442 (à gauche de la page 442):

XVIX. L’indépendance de Thraséa arracha les autres à leur servilité et, quand le consul eut autorisé le vote par division, ils se rangèrent à son avis, à l’exception de quelques uns, parmi lesquels A. Vitellius se distingua par l’ardeur de son adulation, s’en prenant à tous les gens de bien et les invectivant, mais, quand on lui répondait, gardant le silence, comme le font ordinairement les caractères timorés. Cependant les consuls, n’osant donner son plein effet à la décision du sénat, firent connaître par écrit à César l’accord intervenu.

XVIX. Libertas Thraseae seruitium aliorum rupit et postquam discessionem consul permiserat, pedibus in sententiam eius iere, paucis exceptis, in quibus adulatione promptissimus fuit A. Vitellius, optimum quemque iurgio lacessens et respondenti reticens, ut pavida ingenia solent. At consules perficere decretum senatus non ausi de consensu scripsere Caesari.

bar-2402

Annales. XIII-XVI. Tacite. Texte établi et traduit par Henri Goelzer.
Editions Les Belles Lettres. Collection des Universités de France (Guillaume Budé). 1962.
Notez l’erreur dans le catalogue de la BNF

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s