Maximes et mémoires

le

Littérature classique, perruque à boucle et royales – XVIIe siècle. Bibliothèque centrale.

J’ouvre page 147:

634. – Il est plus facile de prendre de l’amour quand on n’en a pas, que de s’en défaire quand on en a.

635. – La plupart des femmes se rendent plutôt par faiblesse que par passion ; de là vient que, pour l’ordinaire, les hommes entreprenants réussissent mieux que les autres, qu’ils ne soient pas plus aimables.

636. – N’aimer guère en amour est un moyen assuré pour être aimé.

647. – La sincérité que se demandent les amants et les maîtresses, pour savoir l’un et l’autre quand ils cesseront de s’aimer, est bien moins pour vouloir être avertis quand on ne les aimera plus, que pour être mieux assurés qu’on les aime lorsqu’on ne dit point le contraire.

638. – La plus juste comparaison qu’on puisse faire de l’amour, c’est celle de la fièvre : nous n’avons non plus de pouvoir sur l’un que sur l’autre, soit pour sa violence, ou pour sa durée.

bar-2590

Maximes et mémoires. La Rochefoucauld.
Éditions 10/18 – UGE. 1964
Le texte en PDF à l’université de Hong-Kong

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s