Œuvres III

Rez-de-chaussée, vitrine. Dernier rayon des Pléiades. J’ouvre page 886: La chambre éclairée Pas de pétrole Pas de l’essence Pas de la bougie Quel-le malheu-re ! En sautant d’un pied sur l’autre, en chantant à pleine voix, ainsi Bel-Gazou va, propageant l’expression de la triste vérité. C’est un fait : le pétrole manque à Brive et…