Élégies – Sonnets – Débat de la folie et de l’amour.

le

Poètes du mur ouest. Louise aurait pu aussi se loger dans la bibliothèque du milieu.

J’ouvre page 85:

Jupiter

Demande qui tu voudras, et je le chargeray de parler pour toy.

Folie

Je te supplie donq que Mercure en ait la charge. Car combien qu’il soit des grands amis de Venus, si suis-je seure, que s’il entreprent parler pour moy, il n’oublira rien qui serve à ma cause.

Jupiter

Mercure, il ne faut jamais refuser de porter parole pour un misérable et afligé : Car ou tu le mettras hors de peine, et sera ta louenge plus grande, d’autant qu’auras moins ù de regard aus faveurs et richesses, qu’à la justice et droit d’un povre homme : ou ta prière ne lui servira de rien, et neanmoins ta pitié, bonté et diligence, seront recommandées. A cette cause tu ne dois diferer ce que cette povre afligée te demande : Et ainsi je veus et commande que tu le faces.

Mercure

C’est chose bien dure à Mercure moyenner desplaisir à Venus. Toutefois, puis que tu me contreins, je ferai mon devoir tant que Folie aura raison de se contenter.

bar-3176

Sonnets, Élégies, Débat de la Folie et de l’amour. Louise Labé. Préface et notes de Bernard Jourdan.
Éditions Delmas. 1953
On le vend ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s