L’instrument de musique

le

Rez-de-chaussée, côté musique, étagère du placard.

J’ouvre page 131:

Les Sequenze de Luciano Berio

Dans la longue série des Sequenze, écrite tout au long de quarante-cinq années, en contrepoint de ses nombreuses autres œuvres, Luciano Berio a assirémént voulu « présenter » esthétiquement les instruments de musique (et, dans la troisième Sequenza, la voix humaine). Cette série de présentations obéit à une double logique. D’un côté, chaque instrument est présenté par le biais d’une exploration de l’instrument. Par exploration, j’entends l’expérimentation des ressources extrêmes  de l’instrument (modes de jeu, modes d’attaque, production de notes en principe injouables, contrastes, intensités, dynamiques,etc.). D’un autre côté, chaque instrument est présenté en couplage avec un instrumentiste qui en est à la fois le dédicataire et le destinataire. Ce point n’est pas seulement biographique ou contingent, il dit quelque chose de très profond concernant l’approche qu’a Berio des instruments.Comme nous l’avons déjà remarqué, le double corps (acoustique et musical) de l’instrument a à « faire corps » avec le double corps (naturel et musicien) de son interprète.

bar-3285

L’instrument de musique. Bernard Sève.
Éditions du Seuil. L’ordre Philosophique. 2013.
Une courte intervention de Bernard Sève

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s