Anthologie des lectures érotiques

le

Carton de cave. Ciel, c’est le carton d’Enfer…

J’ouvre page 221:

Sur le Fleuve Amour

La salle était éclairée tout entière aux bougies. Des statues d’ambre apposées contre les angles en portaient des pleines mains. Elles pendaient en grappes aux dossiers des fauteuils et aux cadres des glaces. Un candélabre central en soutenait trois cents. Les armoires ouvertes en étaient pleines comme des ventres. Il y en avait sur des consoles de marbres en forme de cœur ou de seins, sur de haut trépieds de bronze de la dynastie des Ming, sur des tables de bois, de jaspe, de carton, d’onyx, de cuir, de bambou et d’aluminium. Et, au milieu, plantés dans les anus et dans les vulves  de quatre femmes nues à la renverse, huit sonores cierges verts brûlaient solennellement.

(Joseph Delteil)

bar-3334.jpg

Anthologie des lectures érotiques, de Guillaume Apollinaire à Philippe Pétain. Par Jean-Jacques Pauvert.
Éditions Jean-Claude Simoën (Club France Loisirs) 1979.
À propos de Joseph Delteil

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s