Fidel Castro – Biographie à deux voix

le

Rayon livres pol. Bibliothèque de droite (?)…

J’ouvre page 203 :

Révolution, premiers pas, premiers problèmes

Il y avait aussi des hôtels qui n’acceptaient pas les Noirs.

C’était dans tous les secteurs. Il y avait aussi des plages, pour la plupart privées, qui étaient fermées aux Noirs et souvent aux blancs pauvres. Sans oublier les écoles. Au lycée Belén, je vous l’ai dit, où j’ai fait mes études secondaires, il y avait mille élèves, mais pas un seul Noir ni un seul métis. Il y en avait quelques uns dans une petite école annexe toute proche. Pendant la visite du Pape Jean-Paul II, en janvier 1998,j’ai parlé de ces écoles catholiques qui n’acceptaient pas les Noirs, et je lui ai expliqué certains aspects de la discrimination raciale…
Après la victoire, nous étions très ignorants en ce qui concerne la discrimination raciale. Nous supposions qu’il suffisait d’établir l’égalité par la loi, et que cette loi serait appliquée sans autre forme de débat.Mais dans une émission de radio où je suis intervenu, ils ont balancé de ces bobards ; des rumeurs comme celles que je vous ai rapportées : que nous allions envoyer les enfants en Russie ; certains de ces mensonges portaient. Je ne sais pas si Lebón à fait allusion à ceci, mais parfois, plus un mensonge est énorme et absurde, et plus il porte.

bar-3475

Fidel Castro. Biographie à deux voix. Ignacio Ramonet.
Éditions Fayard / Galilée (2006/2007)
Sur Babelio

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s