Les Indo-Européens

le

Bibliothèque de droite, histoire ancienne et autres récits.

J’ouvre page 123 :

Peuples et langues indo-européens

84. Le macédono-aitôlien
Le macédonien :
Auto-ethnonyme : sans doute identique à l’hétéro-ethnonyme.
Hétéro-ethnonyme : grec Makedónes.
Ouvrages de base : Chantraine, 1966; Brixhe et Panayotou, 1994 b.
Les grecs appelaient Makedónes leurs voisins du nord-est, situés entre eux et les Thraces, au nord de la chaîne du mont Olympe. Avant l’époque de Philippe de Macédoine, qui s’est imposé à la Grèce par la force, les Grecs hésitaient sur le rattachement des Macédoniens à leur propre nation. En tout cas, ils les tenaient pour des alliés, et la stabilité de la frontière entre Thessalie et Macédoine, à hauteur du mont Olympe, est l’un des faits les plus remarquables de l’histoire grecque (elle tranche avec les mouvements sur la frontière nord-occidentale, du côté de l’Épire). Les Macédoniens eux-mêmes se considéraient comme grecs, depuis l’époque mycénienne au moins (comme l’indiquent, plus que l’archéologie, les noms propres qu’ils portent souvent).

bar-3522

Les Indo-Européens. Histoire, langues, mythes. Bernard Sergent.
Éditions Payot. 1995 – 2005.
Allez, la notice de Bernard Sergent sur Wikipédia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s