Guide des genres de la musique occidentale

le

Rez-de-chaussée, placard à musique (juste au-dessus du rhum et du cirage…)

J’ouvre page 101 :

La Basse-danse

Selon les cas, l’expression basse-danse désigne soit une danse seule, soit une suite de plusieurs danses de différents tempos dont l’une est une basse-danse, et dont l’ordre de succession va de la plus lente à la plus rapide (bassa danza, quaternaria, saltarello, piva). En tant que danse seule, parfois qualifiée de « reine des danses », la basse-danse est une danse de couples pratiquée à la cour, lente et de caractère noble, aux pas glissés et variés, en vogue pendant le XVe et jusqu’au milieu du XVIe siècle. Les nombreuses mélodies de ténor qui la soutiennent habituellement sont propices à l’improvisation et l’inscrivent dans l’histoire de la variation instrumentale.

bar-3651

Guide des genres de la musique occidentale. Eugène de Montalembert, Claude Abromont.
Éditions Fayard et Henry Lemoine. Les indispensables de la musique. 2010.
Présentation sur le blog musicologie.org

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s