Maigret se trompe

le

Allons bon, encore un polar. Mais de cave, cette fois.

J’ouvre page 75 :

Maigret fut surpris, en effet, si surpris qu’il fut un instant sans parler.
— De combien de temps ? finit-il par questionner.
— Environ six semaines. Il est probable qu’elle ne le savait pas. Si elle le savait, ce n’est pas depuis longtemps.
— Je suppose que c’est une certitude ?
— Absolue. Vous aurez les détails techniques dans mon rapport.
Maigret raccrocha, dit à Janvier qui attendait, debout devant le bureau :
— Elle était enceinte.
Mais Janvier, qui ne connaissait que les grands traits de l’affaire, n’en fut pas frappé.
— Qu’est-ce qu’on fait de Lapointe ?
— C’est vrai, il faudra envoyer quelqu’un pour prendre sa place.
— J’ai Lober, qui n’a rien de spécial à faire.

bar-3665

Maigret se trompe. Georges Simenon.
Presses de la Cité. 1953 (1967)
Une notice complète

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s