l’aliénation linguistique

le

Bibliothèque de gauche, linguistique et philosophie des langages. Récupéré il y a vingt ans dans les poubelles de l’Université de Nanterre…

J’ouvre page 100 :

Je ne prétends pas pouvoir apporter une solution, mais au moins poser le problème aussi exactement que possible en le situant dans son contexte et en utilisant de nouveaux concepts qui permettent de mieux cerner une réalité toujours plus changeante mais dont les conflits remontent à la formation de notre langue.
Le célèbre médiéviste Gaston Paris, membre de l’Académie Française (assisté du professeur E. Langlois) reconnaissais les implications socio-politiques des conflits de langue. On peut lire dans la chrestomathie du Moyen Age :
« De bonne heure le parler de l’Île de France, qui en littérature n’était pas cependant le plus riche, commença à prendre le pas sur les autres.
Il était la langue de la maison royale, qui avait son siège à Paris, il s’imposa aux personnes qui voulaient paraître à la Cour sans exciter par leurs provincialismes les sourires railleurs. Les princes du sang par leurs apanages, les princesses par leurs mariages, portaient leur langue maternelle dans leurs résidences. Les nombreux fonctionnaires du pouvoir central remplissaient un rôle analogue. Les bureaux de l’administration royale, l’immense Université de Paris étaient des centres où les provinciaux et les étrangers venaient prendre l’habitude du francien. »

bar-3676.jpg

L’aliénation linguistique. Analyse tétraglossique. Henri Gobard. Préface de Gilles Deleuze
Éditions Flammarion, 1976.
Des exemplaires ici.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s