Les maisons d’Iszm

le

Science-fiction, casier transversal, sommet de la bibliothèque, à droite.

J’ouvre page 96 :

Farr se tourna vers Jde Patasz.
« J’avais cru comprendre qu’il était mort.
— Et il l’est, à tous points de vue pratiques. Il n’est plus Chayen XIV de Tente, baron de Castel Binicristi. Sa personnalité a disparu, il n’est plus qu’un organe, ou un nodule, faisant partie d’un arbre. »
Farr reporta son regard sur le Thord. Il avait ouvert les yeux, et son visage avait pris une expression étrange. Farr se demanda si le Thord pouvait entendre leurs paroles, en comprendre le sens. À côté de lui, Omon Bojd donnait des signes de tension, de grande perplexité. Un rapide coup d’œil lui permit de constater que la même raideur s’était maintenant emparée de Jde Padasz et d’Uder Che. Tous regardaient le Thord avec étonnement.

bar-3699

Les maisons d’Iszm. Jack Vance. Traduit de l’anglais par Paul Chwat.
Éditions Albin Michel. Science fiction. 1973
Des détails sur Noossphère

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s