Enfantés par la tempête

Romans après Proust, traduits en français; bibliothèque de droite, dernier rayon. J’ouvre page 159 : André restait assis trop longtemps ! — Ça suffit, Andriouchka, cours ! Ptakha se retourna lourdement, regarda les pieds de son frère, l’espèce de casquette collée sur sa tête, toute sa silhouette pliée en deux, vêtu d’une vieille veste de…