Meurtre en Mésopotamie

le

Polars, tout en haut. Étagère B, tout Agatha.

J’ouvre page 84 :

Miss Johnson secoua négativement la tête.
— Non, je ne me souviens d’aucun bruit de ce genre.
— Vous étiez assise à une table, sans doute ? De quel côté étiez-vous tournée ? Vers la cour ? Vers la salle des antiquités ? Du côté de la véranda ? Ou de la campagne ?
— J’étais assise en face de la cour.
— De l’endroit où vous vous trouviez, voyiez-vous le boy Abdullah en train de laver les poteries ?
— Oui, lorsque je levais les yeux, mais je portais toute mon attention vers mon ouvrage.
— Toutefois, si quelqu’un était passé sous les fenêtres de la cour, vous l’auriez remarqué ?
— Oui, j’en suis presque certaine.
— Et vous n’avez vu personne ?
— Non.
— Et si on était passé au milieu de la cour, vous en seriez-vous aperçu ?
— Je n’en sais rien… peut-être que non… à moins qu’à ce moment précis je n’eusse regardé par la fenêtre.
— Vous êtes-vous rendu compte que le jeune Abdallah avait quitté son travail pour rejoindre au dehors les autres serviteurs ?
— Non.
— Dix minutes…, soupira Poirot. Ces funestes dix minutes.
Un court silence régna.

bar-3826

Meurtre en Mésopotamie. Agatha Christie. Traduit de l’anglais par Louis Postif.
Édito-Service S.A. Genève, Éditeur. (Librairie des Champs-Elysées)
Tout sur la bibliographie d’Agatha Christie en français…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s