Grammaire du Latin

le

Langues d’hier, étagère du haut, bibliothèque de droite.

J’ouvre page 62 :

3. Syntaxe et parataxe. — Certains fait d’ailleurs rendent ce point de vue historique strictement obligatoire, en particulier lorsqu’il s’agit de la phrase complexe. La subordination paraît être un phénomène assez tardif. Avant l’énoncé par subordination existe l’énoncé par juxtaposition ou, comme on dit plus couramment la parataxe préexiste à la syntaxe. Dans ce cas précis, le mot « syntaxe », pris alors dans un sens étroit, désigne l’économie de la phrase complexe articulée en propositions.
Les deux systèmes coexistent aujourd’hui, par exemple : « Comme il est très avisé, il ne se laisse pas faire si bien qu’on ne le trompe pas facilement » est un énoncé en syntaxe. L’énoncé en parataxe est plus affectif, plus direct, souvent plus familier que l’énoncé en syntaxe. Il suppose des intonations particulières. C’est souvent, pais pas forcément, l’énoncé de la langue parlée. L’énoncé en syntaxe est plus explicite, plus logique que l’énoncé en parataxe ; les intonations n’y sont plus indispensables, mais il est moins spontané. Il relève plutôt de la langue écrite d’où gestes et accents oratoires sont, par définition, absents.  L’invention de l’écriture doit avoir joué un rôle important dans le développement de la syntaxe.

bar-3802

La grammaire du Latin. Jean Collart.
Éditions P.U.F. Que sais-je? 1966.
Dans le bulletin de l’Association Guillaume Budé une petite recension.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s