Les abbayes médiévales en France

le

Rez-de-chaussée. Au petit bonheur la chance, sous les volumes naturalistes.

J’ouvre page 69 :

La conception d’ensemble
  • La direction : à la tête de la communauté se trouve l’abbé, que les textes anciens appellent « vicaire du Christ » et « père du monastère ». Il est secondé par le prieur et, éventuellement, des sous-prieurs si la maison est importante. Il peut être aussi assisté des doyens ou dizeniers, choisis selon leur mérite et leur sagesse.
  • L’administration : le cellérier est l’administrateur général et assure l’intendance extérieure et les approvisionnements. Il dirige les différents personnels de service (cuisinier, boulanger, jardinier, responsable des vignes, des viviers, des écuries, etc.). Le camérier ou chambellan a en charge l’intendance intérieure, perception des revenus et gestion des fonds, et veille aux fournitures de la vie quotidienne des frères. Le chancelier est le notaire de l’abbaye et tient en ordre le chartrier (archives).

bar-3755

Les abbayes médiévales en France. Marc Déceneux. Photographies Hervé Champollion.
Éditions Ouest France. 2010 (2005)
On le trouve ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s