E

Poètes, encore, toujours, à l’ouest. J’ouvre page 105 : la mort m’éclabousse  • Ta mort m’éclabousse la nuit affleure à la girouette les nuages roses se retirent par les toits et je supplie la lumière je me penche à la lueur fuyante sur ta photographie tu regardes toujours ton verre tu sondes l’air du silence…