Un endroit discret

le

Romans traduits en français. Bibliothèque de droite, rayon au ras du sol.

J’ouvre page 112 :

11

« À ce moment là, c’était donc Kônosuke Kubo qui me regardait ? »
Depuis qu’il avait entrevu le visage du secrétaire général de l’entreprise de textile R, cette réflexion ne le quittait plus.
… C’était par un après-midi lumineux du début du printemps. Il était en train d’épier à travers la porte du magasin de produits de beauté lorsqu’il avait senti une présence dans son dos. Il n’avait entendu ni bruit de pas, ni voix, l’onde de son regard était arrivée jusqu’à lui, il s’était retourné et avait aperçu la silhouette d’un homme avec son chien debout sur le côté de la route. Vêtu d’un sweater et d’un pantalon, il semblait l’observer depuis un petit moment déjà.
Il fut d’abord inquiet, plutôt que de son apparence, d’être pris du fait de son comportement pour un cambrioleur à l’affût d’une maison vide, si bien qu’il avait fait exprès de ne pas se précipiter… S’il s’était affolé, on l’aurait vraiment pris pour un cambrioleur, il s’était donc écarté doucement de la vitrine et s’était mis à marcher tranquillement dans la direction opposée à la côte, même s’il avait eu du mal jusqu’à une certaine distance à adopter une démarche naturelle, sentant toujours le regard de l’homme dans son dos, et craignant d’être interpellé par cet homme élancé.

Bar-3913

Un endroit discret. Seichô Matsumoto. Traduit du japonais par Rose-Marie Makino et Yukari Kometani.
Éditions Actes Sud. Babel Noir. (2010 — 2012)
Chez l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s