L’ardent silence

Poésie, grand format, mur ouest. Un livre lu le couteau à la main. J’ouvre page 41 : La tête face à l’injure, le crachat au visage j’abrite la trace des jours, sanie du ciel et brutalité de la gifle. Les mots que nous avançons forment cette vigilance enclavée qui guette l’indifférence, cet œil imprononçable du…