Les révolutions industrielles

le

Depuis 22 ans dans un carton destiné à la benne, sous l’escalier de la cave, ce tome d’une longue série intitulée L’Humanité en marche » a fait preuve de résistance. Finalement, la cave n’est pas si humide…

J’ouvre page 180 :

L’OMBRE DE L’ARGENT

Maller alluma le lustre, fit étaler la housse de voiture sur la moquette. Après avoir essayé, en grommelant, d’ouvrir les tiroirs du bureau, il dit à Klein :
– Ce salaud se méfie. Tout est fermé à clé. Ouvre-moi tous les tiroirs et les deux classeurs métalliques. Si tu les démolis, je m’en fous. Mais que ce soit vite fait.
L’Alsacien eut un haut-le-corps. Comme tout le personnel de l’usine, il savait que Maller était fini. Comment eût-il pu connaître l’étonnant retournement du sort qui lui rendait tous ses pouvoirs, le replaçait à la tête de son affaire ? Avec un homme comme Lenz, cette opération nocturne pouvait finir devant la police. Mais il n’ignorait pas qu’il figurait dans les tout premiers sur la liste noire des « Mallériens » et qu’il n’avait aucune chance, avec la nouvelle direction, d’atteindre l’âge de la retraite.
 » Foutu pour foutu, pensa-t-il, il ne me déplaît pas de saccager la tanière de cette crapule avant d’être vidé par lui. D’autant plus qu’avec un gaillard comme Maller, je serai toujours couvert. Après tout, n’est-il pas le patron jusqu’à nouvel ordre ? Et ne dois-je pas lui obéir ?
Il essaya quelques unes de ses clés, sans conviction, pour la forme. Ce qu’il voulait faire, le luxe qu’il décidait brusquement de s’offrir c’était, comme le lui proposait Maller, de démolir le bureau bien rangé de son ennemi. Il dit :
– Rien à faire, Patron. Lenz a dû faire placer des serrures de sûreté.
– Des serrures de sûreté ! quel culot ! Allez, fais-moi sauter cette quincaillerie.
Avec une sorte d’allégresse, Klein saisit son levier, l’introduisit, d’un coup du lourd marteau qu’il sortit de la poche de sa blouse, dans l’interstice du tiroir et du plateau et avec un han de volupté, fit voler la serrure en éclat.

bar-4066

L’ombre de l’argent. J.-A. Grégoire. Tome La Révolution Industrielle, in L’Humanité en Marche, direction littéraire Roger Maria.
Éditions du Burin, distribution Éd. Martinsart, 1972
Ici, pas cher.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s