Très sage Héloïse

Je suis retournée à la cave. Il faut que je le fasse plus souvent, il y a tellement de cartons. J’ouvre page 89 : Par respect pour ton courage, par souci de dignité, et pour ne pas affliger ta sœur, je retins mes larmes quand je te vis t’en aller, un petit matin, au galop…