Le chevalier, la femme et le prêtre

Rayon histoire, bibliothèque de gauche.

J’ouvre page 120 :

Revenons au réel. Au moment précis où, pour la défense de l’honneur ancestral, le contrôle de la nuptialité devenait plus rigoureux, on voit jaillir une contestation radicale du mariage. Mais, de même que dans l’hérésie, il importe de distinguer deux niveaux, l’un, savant, sur quoi toute la lumière est projetée — lui appartiennent à Orléans ces clercs, sûrs d’eux-mêmes, qui marchèrent au bucher comme au triomphe — l’autre, que je ne dirai pas populaire, mais « illettré », laïc, beaucoup plus timide — à Arras, des hommes et des femmes apeurés, dociles, abjurèrent sans rien dire —, de même ne doit-on pas confondre, comme le faisait volontairement, en les amalgamant, la propagande orthodoxe, leurs attitudes à l’égard de l’institution conjugale. Un petit groupe de « parfaits », exigeant la continence, sinon la virginité pour tous, afin que tous deviennent comme des anges, surplombait en fait, et de très haut, une masse de sympathisants. Ceux-ci ne songeaient point à se retirer du monde ni à renoncer à ses plaisirs. Pour eux, la contestation hérétique était un moyen de faire obstacle à l’ingérence de l’Église dans les procédures matrimoniales. Alors que la nouvelle disposition des rapports sociaux imposait à la classe dominante de contrôler plus strictement sa reproduction, la morale prêchée par les gens d’Église s’avérait de plus en plus gênante.

bar-4090

Le chevalier, la femme et le prêtre. Georges Duby.
Éditions Hachette, 1981.
Ici, si vous voulez.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s