Histoire de la Révolution Française. T. 6

le

Rez-de-chaussée, rayon révolution (sous les sciences naturelles, au-dessus de la musique. Bien placé.)

J’ouvre page 259 :

Chapitre III : Mouvement populaire et dictature de salut public. Dolivier

« Dans mon système nul ne peut être lésé, car nul, en venant au monde, n’a plus de droit qu’un autre, nul, par conséquent, n’a celui de se plaindre de n’y trouver que sa juste part au droit commun, sauf à lui à la faire plus ou moins valoir ; mais la loi agraire, pour établir une apparente égalité, encore qui ne saurait être que momentanée, blesse à tort et à travers, sans égard même pour les différences que les droits d’acquêts de chacun doivent y mettre. Ainsi l’homme dont les possessions sont le fruit de son talent, de ses services, du bon emploi de sa jeunesse, s’en trouverait tout à coup dépouillé et réduit au niveau de celui qui n’aurait rien mérité ou même qui n’aurait fait que dissiper… Je laisse maintenant à juger de l’immense distance qu’il y a entre l’un et l’autre. »
Babeuf, qui avait la brochure de Dolivier (j’ai déjà dit qu’elle fut saisie avec ses papiers le jour de son arrestation), dut sourire à ces distinctions subtiles ; car ce que lui, dans sa lettre à Coupé, appelait loi agraire, c’est précisément le système de Dolivier : inaliénabilité du du sol, usufruit de la terre assuré à tous, liberté de l’industrie. Dolivier s’efforce encore de dissiper les objections tirées de la suppression de l’héritage foncier.

bar-3661

Histoire de la Révolution Française, tome 6. Jean Jaurès. Annoté par Albert Soboul.
Éditions Sociales. 1972.
À propos de la redistribution des terres, sur openédition

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s