Contre Télérama

le

Sociologie, bibliothèque de gauche en haut à droite.

J’ouvre sur :

EXOTISME

C’est une chèvre à la robe blanche et noire, une chèvre que nous connaissons depuis longtemps, au moins depuis que nous avons quitté le centre-ville pour nous installer ici, une chèvre dont le pré, de taille très réduite, a peu à peu été encerclé par les pavillons des cadres de l’industrie aérospatiale, une chèvre qui est devenue exotique, ici, durant un certain temps du moins. Car depuis peu, certains enfants de ces cadres de l’industrie aérospatiale, à la vue de la chèvre originelle, veulent, eux-aussi, en posséder une. Nous en avons entendu qui suppliaient leurs parents de leur offrir une chèvre « de la même couleur ». Mais ceux-ci se posent des questions : le gazon sera certes coupé ras — quoique de façon irrégulière — mais que faire des excréments de l’animal ? « Il suffit de les mettre dans nos potagers, ont avancé certains de ces ingénieurs. Ceux qui ont des potagers semblaient d’accord. Pourtant, aucun de ces enfants n’a aujourd’hui de chèvres. Ceux qui n’ont pas de potager ont dû trouver des arguments plus convaincants.

bar-4437

Contre Télérama. Eric Chauvier
Éditions ALLIA. 2011.
Chez l’éditeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s