Dames et bourgeoises amoureuses ou galantes du XVIe siècle

Bibliothèque de gauche, deux rayons au-dessus des dictionnaires – histoire moderne. J’ouvre page 121 : L’ « Astrée » de Ronsard La marquise d’Estrée approchait maintenant de la cinquantaine. Grasse, mais toujours fraîche, avec un ample front, des yeux admirables, le nez fort et les lèvres trop minces — telle qu’un crayon du temps nous la montre…