La société française sous Napoléon III

le

Bibliothèque de droite, rayons histoire ( et bruits de couloir…)

J’ouvre page 155 :

Le clergé et le gouvernement

En face de Mgr Pie, l’archevêque de Paris, Mgr Darboy, est en lutte contre Pie IX, comme Mgr Pie l’était contre l’Empereur. Les vicaires capitulaires avaient exclu du diocèse de Paris un prêtre ultramontain, qui avait accusé, dans un opuscule, le gallican Bossuet d’avoir jugé plus sévèrement les papes que ne l’avait fait Voltaire. Les protestations de ce prêtre sont bien accueillies à Rome. Mgr Darboy n’en maintient pas moins l’exclusion. Le curé inamovible de Neuilly est suspendu pour inconduite notoire, et Mgr Darboy le destitue. Aussitôt la cour de Rome casse l’ordonnance de destitution. On exige du curé sa démission. Soutenu par Rome il la refuse. Le ministre des cultes passe outre les prétentions romaines. Mais Napoléon ne pourra obtenir de Pie IX le chapeau de cardinal pour son archevêque ; les rapports deviennent très aigres entre le pape et l’empereur.

bar-4941

La société française sous Napoléon III. André Bellesort, de l’Académie Française.
Librairie Académique Perrin. 1960.
Il est au catalogue de cette société savante

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s