Gilles de Rais

Cave, poussière et champignons. Provenance inconnue. J’ouvre page 183 : Jamais ils n’offrent d’argent, comme faisait Sillé. Ils laissent seulement, au moment de payer la tournée, voir complaisamment l’intérieur de leur bourse gonflée, où l’on aperçoit même quelques pièces d’or. Ils laissent les autres tâter leurs chauds vêtements d’hiver molletonnés tout neufs. Leurs chevaux splendides…