Spécial Michel Lac

le

Revues de poésie ,  grand format, dans les bacs en bois sous les poètes.

J’ouvre page 7 :

Café de la Luz & Mostra de Sabre

Avertissement
Venir dans cet endroit : un café portugais, l’ombre de Fernando et son erreur d’écrire dans l’alcool. Mais quelle écriture… Ici, le français est de mise pour commander sa boisson. La conversation, elle, est portugaise. Parfois les voix se mêlent et le monde change d’âme. L’erreur est sans limite.

Un autre jour, une autre affaire, monde de dupe. B.M. nous a quitté sans un mot. Il est parti comme un croyant dans un corbillard tiré par un cheval quatre prélats à ses pieds, lui l’agnostique. Il fallait que ce soit ainsi.
La raison manque, une noria de femmes de petite taille passe des assiettes pleines dans leurs mains. Elles volent sur le carrelage et en secret rêvent aux azulejos. Elles ont de la peine, mais continuent sans cesse leur procession assiettes pleines, assiettes vides. Nous sommes dans l’à peu près.
[…]

(extrait de Carnets du destin, à paraître)

bar--28

Revue Encres Vives, 465me. Avril 2017.
La notice de Michel Lac à la BNF

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s