Le chien – 1

le

Mur de l’escalier. Livres des parents.

J’ouvre page 59 :

Les chiens sauvages

L’Asie méridionale et l’Indonésie renferment une série de types d’un  groupe canin assez différent des loups et des chacals, et que l’on considère comme la souche la plus rapprochée de nos chiens domestiques ; fait incontestablement vrai pour certains d’entre eux au moins, Xénophon parle déjà de ces chiens indiens. Il les considère comme très rapides et comme de précieux auxiliaires du chasseur.
Tous ont des mœurs analogues, vivant au plus profond de la jungle, dormant dans des cavernes ou des trous creusés par eux, chassant en meute, plutôt de jour que de nuit, en donnant des coups de gueule espacés. Très braves et mordants, ils n’hésitent pas à attaquer de gros sangliers et même des tigres. Ils inspirent une véritable terreur au roi de la jungle et arrivent même à le faire grimper aux arbres, ce qui est pourtant contraire à ses habitudes. Ne s’approchant pas volontiers des lieux habités, ils sont relativement peu dangereux pour le bétail, sauf toutefois pour les buffles qui s’écartent du troupeau. Ils n’attaquent pas l’homme, mais s’ils le rencontrent ils ne paraissent pas le craindre ; à l’instar des lycaons, ils achèvent leurs blessés.

bar--104

Le chien. Tome 1. J. Oberthur, texte et illustrations, avec cinq planches de croquis d’Antoinette de Salaberry.
Durel – Éditeur. Le monde merveilleux des bêtes. 1949.
Des tas d’images de Joseph Oberthur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s