Le XVIIe siècle, une révolution de la condition humaine

Histoire, dans la bibliothèque de gauche, avec une belle vanité en couverture.

J’ouvre page 189 :

Un problème majeur de la France, tout au long du siècle, c’est que la recherche du profit grève le budget et pressure les peuples plus qu’elle n’anime l’économie. Car on cherche le bénéfice spéculatif, prédateur, plutôt que l’investissement, qui est moins rentable. Bien qu’elle se montre fort intéressée pour obtenir pouvoirs, gratifications et revenus, l’aristocratie se définit en principe par le refus du profit. Si « la noblesse française ne se mêle point de marchandise », dit Loryot, c’est parce que « née pour la défense du public », elle a une autre vocation, celle des armes, mais aussi parce que, « libérale », elle « ne peut se donner aux gains », elle « elle ne se peut abaisser à l’exercice des choses sordides ». Cette hostilité méprisante de la classe dominante pour le négoce est partagée par les intellectuels, par les esprits religieux, et même par des parvenus pressés de faire oublier leurs origines. Elle handicape le développement économique, au grand regret de Lafemas. « Les pays étrange[r]s […] honorent infiniment et respectent les marchands […], et les Français à présent font tout le contraire : car s’il y a mépris au monde, il est sur les marchands. »

bar--133

Le XVIIe siècle, une révolution de la condition humaine. Jean Rohou.
Éditions du Seuil, 2002
Chez l’éditeur

 

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Philippe DESSEIN dit :

    comme il est intéressant cet extrait transposé dans l’actuel ! comme tu l’écris « La révolutionnnne de la conditionnn humai-ainnne  » anticipe la condition humaine de la révolution (?)

    J'aime

    1. ecridom dit :

      Ah! L’erreur type du correcteur ! Plus c’est écrit gros, moins on voit!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s