Etats provisoires du poème – XII

le

Livres et revues qui pensent la poésie, aux pieds des poètes, mur ouest.

J’ouvre page 58 :

Orphée à l’agora

Ainsi, un jeune homme fin, et de bonne volonté, qui fut mon élève en khâgne, s’interrogeait-il sur 1956. Nous en venons ensemble aux vrais mouvements des temps, à l’émeute d’événements, à la complexité d’une réalité qui ne se réduit pas à l’intervention de Budapest ou aux ébranlements du rapport Krouchtchev. Nous établissons, comme le faisaient jadis les manuels scolaires, une pure liste de faits : le 2 janvier, Guy Mollet avance la promesse d’établir la paix en Algérie ; le 12 mars, obtenant les pleins pouvoirs, il accentue l’effort de guerre ; le 24 octobre, le gouvernement français arraisonne un avion marocain transportant cinq dirigeants du F.L.N. ; fin octobre – début novembre, une coalition franco-britanique prend les armes contre la nationalisation du canal de Suez ; le 7 novembre, une manifestation assaille, au nom des événements de Budapest, le siège du Comité central du P.C.F… Entre les guerres coloniales, l’exploitation française des événements hongrois par ceux qui voulaient la fin du Parti communiste et la lutte contre la répression hongroise, que fallait-il décider ?

(Note sur Aragon, la politique et l’écriture. Article d’Olivier Barbarant)

bar--159

États provisoires du poème, XII. Le poète et la chose publique. Hommage à Jean Vilar.
Cheyne éditeur / Manier-Mellinette – TNP. 2012
Chez l’éditeur

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s