Le rabbin s’est envolé pour Israël

le

Romans policiers, dans la mansarde – étagère F

J’ouvre page 247 :

« Où veux-tu en venir ? » dit Roy, mal à l’aise.
3Quand as-tu été interrogé, lundi ? mardi ? »
« Mardi. »
« Bon », dit Dan, « nous sommes vendredi soir et tu ne l’as toujours pas reçu. Dans un pays comme celui-ci, entouré de nations avec qui il est en état de guerre, c’est un peu comme si tu étais en prison. Tu ne peux aller nulle part, même pas à l’hôtel dans une autre ville. Et à tout moment, ils peuvent te mettre le grappin dessus. Pouquoi n’es-tu pas allé  les voir quand tu as constaté que le passeport ne venait pas par le courrier ?
« J’y ai été, pas plus tard que ce matin. Personne n’était au courant. Et quand j’ai essayé de voir l’inspecteur, celui dont je t’ai parlé, avec la calotte sur le crâne, ils m’ont dit qu’il était absent et qu’il ne reviendrait pas de la journée.
« C’est bien ce que je craignais », grommela son père.
« Si vous alliez au consulat américain » intervint le rabbin, « certainement que… »
« Non, je ne pense pas que ce soit une très bonne idée. Dimanche, je tâcherai peut-être de faire un saut à Tel-Aviv pour voir les gens de l’ambassade. »
« Mais ce sera trop tard pour le voyage », protesta Roy.
« Il y aura d’autres occasions, peut-être à la prochaine escale. »

bar--160

Le rabbin s’est envolé pour Israël. Kemelman. Traduit de l’américain par Lazare Rabineau.
Éditions 10/18. Grands Détectives n° 1803
On le trouve, bien sûr, à la Bibliothèque des littératures policières de Paris

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s