L’œuvre poétique. Tome V.

Mur de l’escalier. J’aime ce gris et ce rouge, et plus je remonte vers l’enfance, plus je les aime. Pourquoi ? J’ouvre page 181 : Et il n’y a pas à dire qu’alors mes poèmes sont considérés comme étrangers désormais au surréalisme, puisque nous allons arriver au jour où l’inculpation dont je suis, ils sont,…