Champignons de France. Tome 1

le

Rez-de-chaussée – sous les livres de cuisine, ça va de soi.

J’ouvre page 39 :

Un cas particulièrement intéressant est celui de certaines Agaricacées à basides bisporiques, par exemple le Mycena étudié par Kühner. Tous les articles sont uninucléés, aussi bien ceux du carpophore que la spore elle-même et ceux du mycélium issu de sa germination. Le stade haploïde persiste ainsi pendant toute l’évolution du Champignon ; il y a donc parthénogénèse.

bar--173

Champignons de France. Tome 1, Texte. A. Maublanc, G. Viennot-Bourgin.
Éditions Paul Lechevalier. 1959
Ici (la même édition)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s