La prière de mon père

le

Poètes du mur ouest. Rayon du haut, petits formats. Un petit livre-étui avec une grande image et un CD.

Ça s’ouvre au milieu, sur les agrafes :

my father’s prayer

I dreamt again last nigth
One of those magic dreams of childhood.
It began, like my newest dream of maturing,
amicable enough for laughter,
exchange of small talk and destinies.
You spoke, as always, of how I am
the one who must resurrect
ancient days, raise again those
misty-glories of men and women
who linger vaguely in the memorial of tribe.

bar--179

La prière de mon père. Kofi Awoonor. Traduit par Sika Fakambi.
Éditions Isabelle Sauvage. corp/us. 2017
Chez l’éditrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s