Chansons

le

Un de ces petits livres magiques – égaré, celui-ci, au rez-de-chaussée, dans le rayon de l’Impossible.

J’ouvre page du troisième poème :

Cheval de bois
Au visage gris
Monté au froid
Monté en lune

Cheval de bois
Au visage d'or
Repousse son crin
Entre tes doigts

Cheval de bois
Au visage rouge
Tourne le soir
Au fond des bars

bar--202

Chansons. Pierre Peuchmaurd. Avec une peinture (technique mixte) de Véronique Gentil.
La Morale Merveilleuse & Pierre Mainard Éditeur. 2013.
Chez l’éditeur (à découvrir)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s