La morte du Bombay Express

le

Polars, tout en haut. Étagère B.

J’ouvre page 99 :

Alors que Doc était généralement apprécié de tous, et des femmes en particulier, celle-ci semblait éprouver pour lui une violente antipathie. Le fait était assez rare pour être souligné, mais cette pluie de piques l’amusait plutôt.
— Et si nous parlions de votre suspect, Bijal Dutt ? Il m’a paru assez inoffensif. Que lui reprochez-vous ?
Elle s’enflamma et eut du mal à se calmer. Ce qu’elle fit cependant en enlevant de son avant-bras un fil inexistant, puis de son front un cheveu absent. (Troubles circulatoires aigus ? se demanda l’attentif praticien.)
— Ces gens de cinéma se croient tout permis. (Il se souvint d’avoir entendu dire la même phrase à Basu.) Il y a assez de femmes maltraitées dans le pays pour que je pense à un assassinat par le feu. Vous connaissez le dicton : « La paraffine est bon marché. »
« Les allumettes aussi… » Bien sûr qu’il le connaissait. Pendant longtemps, cela avait surtout concerné les veuves, un poids pour la famille, que l’on aspergeait de paraffine et laissait mourir après y avoir mis le feu. Pau à peu, c’étaient les épouses dont on voulait se débarrasser pour contracter un nouveau mariage, et donc toucher une nouvelle dot, qui avaient eu droit à ce traitement. On expliquait ce phénomène par un désir de consommation de plus en plus frénétique. Les Dutt avaient-ils en vue un autre mariage, plus avantageux, pour Bijal ?

bar--219

La morte du Bombay Express. Une enquête du brahmane Doc. Sarah Dars.
Éditions Picquier Poche. 2002.
Chez l’éditeur (nouvelle édition)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s