Cher Jupiter

le

À ce titre, ne voyez pas malice ! J’ai pris le livre, au hasard, dans le casier transversal qui abrite la S.F., au-dessus des bibliothèques.

J’ouvre page 135 :

Les théoriciens niaient cette éventualité. Se retrouver dangereusement proche d’un corps céleste important à la suite d’un saut n’était pas ce à quoi on pouvait raisonnablement s’attendre. C’est ce que disaient aussi les grands pontes. Les forces gravitationnelles étaient impliquées dans le saut et, en ce qui concernait le passage du tardyon au tachyon, ainsi que le retour au tardyon, ces forces étaient répulsives. En fait, c’était l’effet de hasard d’une force gravitationnelle précise, qu’il était toujours impossible de calculer dans ses moindres détails, qui entrait pour une bonne part dans l’incertitude du saut.
De plus, ils disaient : « Fiez-vous à l’instinct du fusionniste. Un bon fusionniste ne se trompe jamais. »
Excepté que ce fusionniste-là les avait fait sauter dans un nuage.
— Oh, ça ! Ça arrive tout le temps. C’est sans importance.Savez-vous de quelle minceur sont la plupart des nuages ? Vous ne vous rendez même pas compte que vous êtes dedans.
(Pas ce nuage-ci, ô grand ponte.)
— En fait, les nuages vous sont profitables. Les cuillers n’ont pas à travailler aussi longtemps ni aussi dur pour maintenir la fusion et emmagasiner l’énergie.
(Pas ce nuage-ci, ô grand ponte.)
— Eh bien, alors, fiez-vous au fusionniste pour qu’il réfléchisse au moyen de vous en sortir.

(Prenez donc une allumette)

bar--232

Cher Jupiter. Isaac Asimov. Traduit de l’américain par Anne Villelaur.
Éditions Denoël. Présence du futur, n° 233, 1977.
Chez l’éditeur

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s