Demeures inspirées et sites romanesques, t.2

le

Sur le dessus des étagères contre le mur de l’escalier. Trop haut, vu le poids de chacun des quatre volumes…

J’ouvre page 157 :

Pierrette, cependant, n’ a été écrit que beaucoup plus tard, en dix jours, au mois de novembre 1839. Le roman parut dans le Siècle, du 14 au 27 janvier de l’année suivante, et en juillet chez P. Souverain, avec Pierre Grassou. Dans l’édition de la Comédie Humaine, il a été uni au Curé de Tours.
L’histoire, très simple, pourrait prendre pour épigraphe celle-là même placée par Rostand en tête de  l’Aiglon.

Et ceci n’est pas autre chose
Que l’histoire d’un pauvre enfant

Une pauvre enfant, faudrait-il écrire ici. Pierrette, Bretonne adoptée par des boutiquiers de la rue Saint-Martin, les Rognon, enrichis dans le commerce des fils, et traitée d’abord comme une parente, finit par devenir la servante de ses hôtes. Sa tante, jalouse bien à tort de la fillette, la persécute, la rudoie, néglige de soigner une contusion à la tête, en apparence légère, mais en réalité grave, qui finira par avoir raison de Pierrette.

(un roman de Balzac situé à Provins, en Seine et Marne)

bar--242

Demeures inspirées et sites romanesques. Textes et documents réunis par Paul-Émile Cadilhac et Robert Coiplet.
Éditions de l’Illustration, Baschet et Cie. 1955.
Exactement les mêmes

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s