Manuel des mères de famille et des jeunes personnes

le

Je continue dans le même carton, à la cave. Un petit livre de morale très daté ; mais en lisant d’un peu près, on voit que ça a laissé des traces.

J’ouvre page 28 :

Pour elles, le temps passe vite sans engendrer d’ennui, tandis que celles qui sont paresseuses trouvent les heures pénibles et interminables. Les premières reçoivent des éloges, les secondes sont toujours blâmées. Le travail paie les dettes, dit un proverbe ; la paresse les fait. Et peut-elle en faire ? Elles essaieraient inutilement d’avoir du crédit chez les fournisseurs, celles que la fainéantise a marquées au front de son cachet flétrissant. Le crédit n’est ouvert qu’à celles qui pourront s’acquitter avec le produit de leur travail, si elles ne sont pas déjà à leur aise. On sait bien qu’à cause de leur activité elles trouveront toujours de l’ouvrage, et par suite feront de bons bénéfices ; aussi ne craint-on pas de leur faire des avances. Mais les autres, quelles garanties pourraient-elles offrir ? Les vêtements de l’ouvrière vaillante sont toujours propres et sans aucune déchirure ; elle pourra donc se présenter honorablement partout. De même son mari ou son père et ses enfants, parce qu’elle aura veillé sur leurs habits comme sur les siens propres et les aura réparés à temps. Que de travailleurs qui ne trouvent pas à se placer parce que leurs vêtements sont en désordre, déchirés ou malpropres !

bar--254

Manuel des mères de famille et des jeunes personnes. Approbation de Mgr l’Archevêque de Paris.
Imprimerie Jules Le Clere et Cie, Rue Cassette, 29. Mars 1875.
Tant de cousins aux titres délicieux ici!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s