Le voyage de Monsieur Perrichon

le

Les petits classiques, de toutes générations, sont rangés dans le casier transversal au-dessus de la bibliothèque de gauche.

J’ouvre page 79 :

PERRICHON.— Un tableau ! il veut me mettre dans un tableau !
DANIEL.— Je me suis déjà adressé à un de nos peintres les plus illustres… un de ceux qui travaillent pour la postérité !…
PERRICHON.— La postérité ! Ah ! Daniel ! (À part.) C’est extraordinaire comme j’aime ce garçon-là.
DANIEL.— Je tiens surtout à la ressemblance…
PERRICHON.— Je crois bien ! moi aussi !
DANIEL.— Mais il sera nécessaire que vous donniez cinq ou six séances…
PERRICHON.— Comment donc ! mon ami ! quinze, vingt, trente ! ça ne m’ennuiera pas… nous poserons ensemble.
DANIEL.— (vivement). Ah ! non… pas moi !
PERRICHON.— Pourquoi ?
DANIEL.— Parce que… voici comment nous avons conçu le tableau… on ne verra que le mont Blanc…
PERRICHON.— (inquiet) Eh bien, et moi ?
DANIEL.— Le mont Blanc et vous !
PERRICHON.— C’est ça… moi et le mont Blanc… tranquille et majestueux ! Ah ! ça, et vous, où serez-vous ?
DANIEL.— Dans le trou… tout au fond… on n’apercevra que mes deux mains crispées et suppliantes.
PERRICHON.— Quel magnifique tableau !

bar--269

Le voyage de Monsieur Perrichon. Eugène Labiche. Vocabulaire de 1500 mots.
Éditions Didier. Lire et savoir. 1962
Une belle fiche pédagogique sur le « Voyage ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s