Uccello, Piero della Francesca…

le

Étagère du mur de l’escalier, livres sur l’art.

J’ouvre ici (la brochure n’est pas paginée) :

…l’image était pourtant un théorème par son rythme massif et son harmonie sombre et douce…

3  PAOLO UCCELLO
Monument équestre de Sir John Hawkwood, dit l’ « Acuto », 1436. Florence, Santa Maria del Fiore. La République de Florence voulait honorer la mémoire de ce chevalier anglais qui était mort à son service, avec un portrait équestre destiné à prendre place dans une église, au-dessus d’une porte. Paolo Uccello exécuta ce groupe, dont la puissance évoque davantage une statue qu’une fresque. Devant cette masse compacte, couleur de bronze oxydé par le vert-de-gris, sur un fond rouge uni, on a l’impression que l’artiste s’est efforcé de représenter une sculpture. Le procédé de camaïeu rendant légèrement le relief, le contraste des éléments plus clairs de la selle et du harnais, ainsi que la lourdeur massive du piédestal, donnent à l’œuvre un aspect monumental. La partie architectonique réalisée avec une rigueur géométrique et une perspective savante, observée de bas en haut, souligne une inspiration classique.

bar--273

Uccello, Piero della Francesca … l’aube de la renaissance en Toscane. Le monde de la peinture., n° 8.
Éditions Hachette. Chefs-d’œuvre de l’art. 1982
Plein d’images de l’image…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s