Kara-Bougaz

Romans traduits en français, bibliothèque de droite, dernier rayon en bas. J’ouvre page 59 : Toute la soirée, pour tromper la soif, Chatski suça de petits galets froids. En titubant, il errait dans l’île à la recherche de branches sèches et de débris de planches rejetés par les flots. La mer était déserte. Il savait…