Kara-Bougaz

le

Romans traduits en français, bibliothèque de droite, dernier rayon en bas.

J’ouvre page 59 :

Toute la soirée, pour tromper la soif, Chatski suça de petits galets froids. En titubant, il errait dans l’île à la recherche de branches sèches et de débris de planches rejetés par les flots. La mer était déserte. Il savait qu’en cette saison, on ne rencontrait dans ces parages ni vapeur ni barque de Turkmènes. Qui s’aventurerait vers ces rivages noirs et morts où il n’y avait rien, à part le sable et le sel amer !
À la tombée de la nuit, deux feux de bois purent être allumés et on coucha autour les malades du typhus. Le matin venu, les vivants n’étaient plus que soixante.
Trois étudiants de l’université de Tamir-Khan-Choura décidèrent de rejoindre le rivage à la nage. Miller ne les en dissuada pas. Il surchargea les feux avec de l’absinthe sèche et toutes sortes de détritus afin de provoquer une fumée épaisse et blanche. Les jeunes gens se déshabillèrent. Deux partirent, mais le troisième se jeta la face contre le sol et fondit en larmes : il s’était senti incapable même d’entrer dans l’eau tant il était chancelant et nauséeux. Les nageurs se noyèrent avant d’atteindre la côte. Une violente tempête avait repris sur le pertuis. Le courant poussait vers les brisants des cataractes de flots bruns.
Dans la soirée, les hommes rampèrent de nouveau vers les foyers et y demeurèrent prostrés. Miller mâchait le bout de sa ceinture de cuir et observait la côte dans l’espoir d’y voir des feux de réponse. Mais en vain. Une lourde nuit déferlait du désert sur eux, comme de la brume et de la suie. Elle accumulait sur l’île toute la froidure des sables meubles et affamés.

bar--275

Kara-Bougaz. Constantin Paoustovski. Traduit du russe par Lydia Delt et Michèle Deniaud.
Éditions Gallimard. Littératures soviétiques. 1972.
Chez l’éditeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s