L’utopie

le

Avec les philosophes du troisième rayon, dans la bibliothèque de gauche – mais c’est le dernier sur la droite.

J’ouvre page 97 :

A quoi l’autre répondit :
— Mais nous avons un intérêt primordial à tenir cette espèce au chaud. Qu’une guerre vienne à éclater, c’est dans ces gens là que résident la force et la résistance de l’armée, car ils sont capables de bien plus de courage et d’héroïsme que les ouvriers et les paysans.
— Autant, dis-je, vaudrait soutenir que pour l’amour de la guerre nous devons tenir au chaud les voleurs, dont vous ne manquerez tant que vous aurez des soldats. Car si les brigands ne sont pas les moins courageux des soldats, les soldats ne sont pas les moins hardis des voleurs, tant les deux métiers sont joliment apparentés. Si cette détestable méthode est largement appliquée chez vous, elle ne vous est point propre. On la trouve presque partout.
En effet, un autre fléau, plus détestable encore, accable la France. Tout le territoire est rempli, encombré de soldats, même en temps de paix (si cela peut s’appeler une paix), rassemblés par la même illusion qui vous fait nourrir ici tant de domestiques dans la fainéantise. Cette sagesse démente s’imagine que l’État assure son salut en entretenant une solide garnison composée principalement de vétérans, car ils n’ont aucune confiance dans les nouvelles recrues. Si bien que l’on cherchera des occasions de guerre rien que pour avoir des soldats exercés, et qu’on égorgera des hommes sans autre raison, comme le dit spirituellement Salluste, que d’empêcher les bras et les courages de s’engourdir dans l’oisiveté.

bar--276

L’utopie, ou le traité de la meilleure forme de gouvernement. Thomas More. Traduction de Marie Delcourt.
Éditions Garnier Flammarion, n° 460. 1987.
Chez l’éditeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s