Un anneau pour l’éternité

On ne lève pas le pied pour les romans policiers. Combles, étagère C. J’ouvre page 107 : — Rien ne vous en empêche. Il écrit des chansons comiques, vous jouez de l’orgue, c’est forcément un lien.Elle retint son souffle.— C’est une méchanceté gratuite, Grant.— Une simple constatation de faits.— Ce qu’il compose est très bien,…