L’œuvre poétique, tome XV

Dans l’étagère contre le mur de l’escalier, le dernier volume du rayon du haut. J’ouvre page 153 : ENFER VIII La chaise Comme une chaise dédorée Montre un bois rouge Ainsi mon âme Personne n’interroge un passant Et c’est vrai qu’il n’y a personne Pour la bière ni pour le vin Personne à l’auberge moi-même…