Des bibliothèques pleines de fantômes

Bibliothèque de droite, avec les romans, mais pas tout à fait. J’ouvre page 81 : Rien d’étonnant à ce que la lecture soit encore ressentie comme une activité unique. Et dans mon cas, il y a toujours de l’euphorie à mettre une réalité derrière le simple nom d’un auteur ou derrière le titre d’un ouvrage…